L'Oise Agricole 05 mars 2014 à 08h00 | Par Raphaëlle ULRYCH

Agro-environnement - Conférence Déphy : moins d'herbicides

Les Chambres d'agriculture de Picardie ont organisées une conférence à destination des agriculteurs, des conseillers, collectivités, enseignants et étudiants.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
Tout le "Déphy" consiste à lutter contre les adventices avec moins d'herbicides.
Tout le "Déphy" consiste à lutter contre les adventices avec moins d'herbicides. - © Bernard Leduc

Beau succès pour la conférence organisée par les Chambres d’agriculture de Picardie qui s’est tenue le mardi 18 février et qui a réuni 270 personnes

Réduire le risque d’impact des herbicides sur la qualité de l’eau
«Pour réduire les possibles impacts des herbicides sur la qualité des eaux, il faut d’abord évaluer les risques de transfert de ces substances vers les eaux superficielles ou souterraines», explique Benoît Réal, d’Arvalis.
Pour cela, il convient de comprendre le mode de circulation des eaux excédentaires à la parcelle. Puis, pour évaluer le risque d’impact des herbicides sur la qualité de l’eau, on croise la circulation de l’eau et sa destination avec les périodes d’application des phytosanitaires. Par exemple, un désherbage avec de l’isoproturon, alors que le réseau de drainage fonctionne, va provoquer des risques de transferts de cet herbicide vers les eaux superficielles. Par contre, s’il est appliqué avant la saison de drainage, cet herbicide ne présente plus de risque.

À chaque type de risque existe des solutions : agronomiques (non labour en sol battant, double densité de semis en fond de talweg), techniques (choix de la période d’application), d’aménagement du parcellaire et du paysage (bandes enherbées, damiers de cultures), ou alternatives (réductions de dose ou substitution d’herbicide).

Gestion des adventices : un ensemble de leviers
«Le salissement de vos parcelles n’est pas une fatalité, ceci est lié à un historique de vos pratiques agricoles et la situation est réversible» explique Jérôme Pernel. Il est possible de combiner différents leviers agronomiques, de manière cohérente, afin de réduire la pression en adventices dans le système de culture. Mais pour mieux combattre l’ennemi, chacun sait comme il est important de bien le connaître !
Parmi les leviers agronomiques mobilisables, on peut trouver la diversification des dates de semis, l’alternance labour-non labour, la réalisation de faux semis… en fonction des atouts ou contraintes de l’exploitation et des objectifs de l’agriculteur.

Le désherbage mécanique
L’outil doit être adapté aux conditions de sol, au parcellaire et au mode d’organisation de l’exploitation : il faut être très opportuniste et pouvoir donner la priorité au désherbage mécanique quand les conditions sont propices et savoir intervenir tôt, idéalement au stade fil blanc des adventices.
Au sein des groupes Déphy, les agriculteurs s’emploient à tester des pratiques économes et à éviter le plus possible le risque maladie, adventice, ou ravageur.
Cependant, les agriculteurs de ces groupes ne s’interdisent pas d’intervenir chimiquement. Seulement, ils s’emploient à tout mettre en œuvre pour maximiser l’efficacité de l’intervention et intervenir dans de bonnes conditions.

La suite pour les réseaux Déphy de Picardie
Parallèlement aux réseaux Déphy, il existe des essais concernant l’évaluation et la modélisation de systèmes de cultures en rupture à faible usage d’intrants (- 50 % et - 70 % de l’IFT de référence), ou encore un réseau expérimental de systèmes de cultures «zéro produit phytosanitaire» en grandes cultures et en polyculture-élevage ou encore en système agroforestier.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui