L'Oise Agricole 14 avril 2016 à 08h00 | Par Guillaume Chartier

Agir, maintenant!

L'édito de Guillaume Chartier, président de la FDSEA60.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Laurent Mingam

Nous n’avons eu de cesse de le dire depuis des mois! Le pouvoir y est resté sourd! Le dernier rapport de l’observatoire de la formation des prix et des marges en fait la démonstration. Oui, alors que les prix agricoles baissent, les prix à la consommation augmentent. Le consommateur ne profite donc pas de la baisse des prix des denrées qui plonge notre métier dans la crise. Eh oui, certains intermédiaires dans ce contexte consolident leurs marges.

Le rapport met également en évidence, pour la quasi-totalité des filières, que les prix payés aux producteurs ne couvrent pas les coûts de production.

Que vous faut-il de plus, au gouvernement, pour considérer qu’une vraie action efficace et ambitieuse soit engagée?

Comment, dans ce contexte, alors que nos comptes sont dans le rouge, peut-on supporter de voir un ministre à temps partiel qui nous abandonne en rase campagne avec des dossiers administratifs qui ne sont pas ficelés? des dossiers Pac à déposer alors que ceux de l’an passé ne sont pas instruits ? et qui, mesure ô combien importante et attendue (sic), décide de lancer la Nuit de l’agro-écologie? Comme si tout allait très bien?

Non, il y a là quelque chose qui ne va pas. Les considérations politiques valent moins que le véritable enjeu qui est de sauver l’agriculture, de lui donner un vrai nouveau souffle. Nous ne pourrons pas attendre un an de plus sans que rien ne soit fait. Il faut agir, Monsieur le Président de la République - et on vous le rappellera de vive voix ce vendredi matin à Compiègne - avec ceux qui veulent agir pour l’agriculture et pas contre les agriculteurs. Il faut agir, maintenant!

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui