L'Oise Agricole 13 février 2014 à 08h00 | Par SD

AG de Grandvilliers : un nouveau président

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Oise Agricole

Martial Blancart, après avoir accueilli les nombreux participants, a annoncé qu’il laissait sa place de président qu’il a assurée depuis 6 ans avec le soutien de son épouse Marylise. Luc Smessaert les a remerciés et a rappelé l’importance du président cantonal. Martial a su être à l’écoute, gérer des situations compliquées sur le canton, être le porte-parole de ses adhérents au conseil d’administration de la FDSEA. Avec les autres présidents du Nord-Ouest, ils formaient une bonne équipe dynamique.Une grande qualité de président consiste à mettre en place son successeur.

C’est Régis Desrumaux qui a accepté de prendre la place et qui a été élu président à l’unanimité. Agriculteur à Offoy sur une exploitation polyculture-lait, Régis souligne que c’est en équipe qu’il souhaite continuer à dynamiser le syndicat cantonal.

Entouré de Luc Smessaert, Didier Verbeke et Guillaume Chartier, le nouveau président a assuré la continuité de l’AG en rappelant les temps forts vécus cette année. Willy Waeyaert a été remercié pour avoir accepté d’ouvrir son exploitation fin juin aux habitants du secteur pour écouter des contes tziganes autour d’un repas partagé très convivial. Une initiative commune CCPV-FDSEA qui permet de tisser des liens forts, mieux se connaître pour mieux vivre ensemble. Cette initiative sera reconduite cette année dans un autre village en espérant un public encore plus nombreux.

Marylise Blancart a évoqué les indemnités accordées aux exploitants agricoles lors d’un arrêt maladie : certains trouvent que c’est peu comparé aux salariés des entreprises. Jean-Michel Heu est d’accord sur le «peu» mais fait remarquer que c’est une amorce qui va évoluer… Donc, pensez à demander un arrêt maladie à votre médecin !

Sébastien Jumel, président de Lin 2000, a présenté le bilan de la culture de lin et des marchés… Optimisme et satisfaction seraient les 2 mots qui résument ses propos.

La Pac inquiète. Guillaume Chartier a fait une présentation des données connues, des données attendues, des objectifs de Bruxelles, des dangers sur nos exploitations, des positions de la FNSEA et de la FDSEA. Dans la salle, beaucoup de réaction, de réflexions intéressantes…

Les responsables affirment que c’est dans le collectif qu’on trouve des solutions : les agriculteurs ont des atouts, des savoir-faire, ils ont également des outils performants comme le Cernodo. à eux de savoir créer du dynamisme, leur avenir leur appartient, à eux de le construire ensemble en lui donnant du sens.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui