L'Oise Agricole 10 juillet 2015 à 08h00 | Par L'Oise Agricole

Accident de moisson : tous concernés

Nous sommes tous d’accord pour dire que notre métier est l’un des plus beaux, mais il faut reconnaître qu’il est aussi l’un des plus dangereux.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © JC Gutner

D‘ici quelques jours, nous allons attaquer la moisson qui est le fruit d’une année de travail. L‘envie et la passion nous font déborder d’impatience et nous poussent à dépasser nos limites physiques et oublier certaines règles de sécurité de base.

Il y a quelques décennies, les machines étant moins performantes, tout le monde était rentré avant minuit. Aujourd’hui, les moissonneuses-batteuses peuvent battre presque toute la nuit. De notre côté, en tant qu’êtres humains, nous ne sommes pas plus résistants qu’avant. Au contraire, avec les années, nous avons chacun plutôt tendance à régresser. Il y a donc danger ! La fatigue vient, les imprudences guettent !

Certes, allez-vous me dire. L’environnement économique fait que tous les jours, nous devons nous surpasser pour être encore là demain. Pour résoudre cette problématique, la solution la plus simple, c’est soit disant de travailler encore plus. Est-ce toujours bien raisonnable ?

Il existe un autre levier qui est bien évidemment plus complexe pour s’en sortir : c’est l’ORGANISATION. Comment être plus performant, plus compétitif sans pour autant travailler plus !

Devant le risque d’accident, nous avons tous dit ou pensé : «C’est mon problème ! Cela ne regarde que moi !» Ces réactions sont égoïstes et lâches !

Pensez donc à vos proches, à vos enfants, à votre conjoint, à vos parents, à tous ceux qui ont besoin de vous tous les jours et que vous laisseriez dans le désarroi. Cela ne vaut-t-il pas un minimum de précautions tous les jours ?

Alors, soyez prudents, et pensez à eux. Bonne moisson.

Cédric Thomassin

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 23 unes régionales aujourd'hui