L'Oise Agricole 22 septembre 2016 à 08h00 | Par Virginie Charpenet

A PotatoEurope, les filières françaises ont démontré leur dynamisme

PotatoEurope 2016 a battu son record de fréquentation avec près de 12 000 visiteurs accueillis sur le site de Villers-Saint-Christophe les 14 et 15 septembre.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Virginie Charpenet

L’édition 2016 de PotatoEurope a fait carton plein : près de 12 000 visiteurs ont été accueillis sur le site d’Arvalis-Institut du végétal à Villers-Saint-Christophe, dans l’Aisne. 40 % de visiteurs étrangers ont fait le déplacement, en provenance pour la plupart du Benelux, d’Allemagne et du Royaume-Uni, mais aussi de plus de 70 pays différents. PotatoEurope est devenu un rendez-vous commercial international : que ce soit le secteur du plant, celui du commerce de la pomme de terre de consommation (la France est le premier exportateur européen) ou encore des industries de la transformation, tous ont attiré un large public international.

Lors de l’inauguration de l’événement, Didier Lombart, président d’Arvalis-Institut du végétal, a fait part de sa «fierté de partager le travail d’une filière dynamique et innovante». Il a notamment fait référence au projet Defipom 2020 dont l’objectif est de préparer l’avenir de la filière. «Nous voulons des exploitations performantes, compétitives et capables de répondre aux exigences de la société», a-t-il affirmé.

Améliorer les pratiques

Les visiteurs ont pu échanger avec les experts d’Arvalis et ses partenaires sur les innovations en matière de génétique. Depuis 4 ans, 44 nouvelles variétés ont vu le jour. Elles sont de plus en plus adaptées à des marchés segmentés et offrent une meilleure résistance aux maladies et au stress hydrique). Agronomie (apparition de capteurs de mesure de l’état des plantes), protection intégrée (apparition de produits de biocontrôle, OAD…) ou encore d’économie d’énergie lors du stockage étaient aussi au programme.

Arvalis continue de développer des outils d’aide à la décision qui améliorent l’efficience des pratiques. Miléos®, outil d’aide à la décision qui mesure le risque d’apparition du mildiou, a d’ailleurs été primé aux concours des Victoires Profils organisé par l’UNPT, car il permet de limiter le nombre de traitements sur 60 % des surfaces françaises.

Choisir son matériel

La pièce maîtresse de PotatoEurope reste les chantiers de démonstrations dynamiques qui intéressent toujours vivement les agriculteurs. «C’est une occasion unique de voir les machines tourner et de pouvoir observer de près les points techniques qui nous intéressent et si les innovations annoncées se vérifient sur le terrain», témoigne l’un d’entre eux. En tout, 23 chantiers de récolte, de réception et de tri optique des tubercules ont été organisés.

La prochaine édition de PotatoEurope aura lieu les 13 et 14 septembre 2017 à Emmeloord, aux Pays-Bas.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui