L'Oise Agricole 30 juin 2018 à 10h00 | Par N.O.

6,50 € : la valeur ajoutée apportée par l’agriculture

L’Observatoire de la formation des prix et des marges (OFPM) a fait une analyse de la répartition de la valeur ajoutée tout au long de la chaîne de valeur.

Abonnez-vous Réagir Imprimer
- © Calculs FranceAgrimer/OFPM, données INSE - Eurosta

En 2014 (données les plus récentes), la valeur ajoutée induite dans l’agriculture est de 6,50 euros pour 100 euros de dépenses alimentaires. Cette part est en légère progression par rapport à 2013, du fait de la baisse des prix de certains intrants (alimentation animale) et de la hausse de certains produits agricoles (lait). Sur une période longue (1999 à 2014), la part de la valeur ajoutée de l’agriculture dans la consommation alimentaire hors restauration a diminué de 30 %, dont 20 % entre 1999 et 2005 de façon linéaire, puis de façon plus irrégulière ensuite du fait de l’instabilité des prix.

En comparaison, la valeur ajoutée induite par les industries agroalimentaires en 2014 est de 11,90 euros, la restauration de 13,70 euros, les services de 14,40 euros et les commerces de 15,40 euros. L’OFPM fait le constat que l’affaiblissement de la valeur ajoutée induite dans l’agriculture s’explique par «la distance» de plus en plus grande entre le produit agricole et le produit alimentaire du fait d’une incorporation de plus en plus importante de divers services élaboration et assemblage, conditionnement, logistique, sécurité sanitaire, publicité et marketing. «Nous mangeons de moins en moins de produits agricoles et de plus en plus de services», a résumé Philippe Chalmin, président de l’OFPM. Les importations pèsent, quant à elles, 25,10 euros sur 100 euros de dépenses alimentaires. Ce montant est très variable selon les années du fait de la volatilité des prix des matières premières.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 21 unes régionales aujourd'hui