L'Oise Agricole 08 juin 2017 à 08h00 | Par Virginie Météry

1001 micro-parcelles pour l’agriculture d’aujourd’hui et de demain

L’agriculture est un secteur très dynamique qui s’inscrit dans un processus de recherche et développement. Les Chambres d’agriculture se veulent précurseurs et mesurent toutes les évolutions de pratiques, que ce soit en matière de conception de système de production et d’innovation…

Abonnez-vous Réagir Imprimer
1.001 parcelles vous atendent à Catenoy le 13 juin de 9 h 30 à 17 h 30.
1.001 parcelles vous atendent à Catenoy le 13 juin de 9 h 30 à 17 h 30. - © Chambe d'agriculture

Née de cette volonté, la plateforme régionale de Catenoy a su depuis des années s’imposer comme le cœur de l’expérimentation agricole. Les innovations s’établissent en plusieurs étapes, permettant de passer du laboratoire de recherche à la production. Les phases d’adaptation et de sécurisation terrain sont d’autant plus importantes lorsque l’on travaille dans un environnement vivant. Les paramètres rencontrés sont très variables comme il a été constaté l’an passé.


La campagne culturale précédente a été marquée par plusieurs phénomènes climatiques concomitants expliquant de très fortes chutes de rendement : le froid, les défauts de rayonnement, les excès d’eau… cette situation particulière renforce et confirme l’intérêt d’établir continuellement de nouvelles expérimentations.
Les Chambres d’agriculture unissent leurs forces pour l’agriculture d’aujourd’hui et de demain. Chaque année, une journée est organisée dans le but de présenter toutes les avancées de la recherche du «produire mieux et durablement». Les essais présents sur la plateforme de Catenoy sont la vitrine du réseau d’expérimentation des Chambres d’agriculture Hauts-de-France. Cette collaboration régionale place les Chambres comme l’un des premiers producteurs de références agricoles du territoire, 125 essais sont faits chaque année sur une vingtaine d’espèces reprenant des thématiques très variées. Cette diversité s’étend de la conduite parcellaire assistée par imagerie à la diversification génétique des espèces, en passant bien évidemment par l’optimisation et l’équilibre des besoins nutritifs des plantes.

Réduire les intrants, un enjeu fort

Derrière cet enjeu, plusieurs dimensions s’expriment en interaction les unes avec les autres : l’écologie, l’économique et le social. Sur le site de Catenoy, 30 essais sont présents, les essais favorisent l’autonomie nutritive,  la diversification des productions pour alimenter les filières de la bioéconomie et le maintien de la rentabilité des systèmes de cultures. En pratique, nous développons les couverts végétaux, le recyclage de matière fertilisante, la diversification des espèces et l’usage raisonné des ressources…


Pour promouvoir nos avancées techniques et notre savoir-faire, la plateforme expérimentale ouvrira ses portes le 13 juin prochain. Cette manifestation est ouverte à tous les agriculteurs et à tous les acteurs du monde agricole, l’occasion pour profiter de références indépendantes, neutres et objectives que peuvent offrir les Chambres d’agriculture.

Réagissez à cet article

Attention, vous devez être connecté en tant que
membre du site pour saisir un commentaire.

Connectez-vous Créez un compte ou

Les opinions émises par les internautes n'engagent que leurs auteurs. L'Oise Agricole se réserve le droit de suspendre ou d'interrompre la diffusion de tout commentaire dont le contenu serait susceptible de porter atteinte aux tiers ou d'enfreindre les lois et règlements en vigueur, et décline toute responsabilité quant aux opinions émises,

À LA UNE DANS LES RÉGIONS

» voir toutes 20 unes régionales aujourd'hui